Article de Anne-Marie Crépin publié dans la revue spécialisée Pathways

Travailler en équipe pour mieux gérer le lymphœdème

Par Anne-Marie Crépin, thérapeute spécialiste en thérapie décongestive combinée (TDC), Naïla Nehmé, Orthésiste-Prothésiste, Laboratoires Orthopédiques Actimed et Nathalie Côté, infirmière spécialiste en lymphologie, BSN Medical.

 

Le lymphœdème est une affection dont la thérapie requiert du temps, de l’expertise et de l’engagement tant au niveau du patient que des professionnels qui le traitent.  Nous avons donc décidé de former une équipe multidisciplinaire afin de pouvoir offrir la thérapie optimale à un patient atteint de lymphœdème, et ce,  durant les phases de décongestion et de maintien.

 

Un cas clinique

Il s’agit d’un patient âgé de 76 ans, atteint d’une sténose spinale, qui se déplace en chaise roulante depuis 10 ans. En raison de sa mobilité réduite, il a développé un lymphœdème bilatéral non-diagnostiqué des membres inférieurs et pèse maintenant 135 kilogrammes. Plus spécifiquement, ses pieds étaient enflés à un point tel qu’il ne pouvait plus se chausser. Ayant contracté une bactérie qui a provoqué une cellulite inflammatoire, il fut hospitalisé et traité aux antibiotiques. Lors de son hospitalisation, il avait des plaies ouvertes à la jambe droite. Son membre était bleu-noir.

       

C’est à ce moment que son lymphœdème a été diagnostiqué.  Ses deux pieds étaient enflés, avec une forte fibrose sur le dessus.

Décongestion

Une ordonnance médicale préconisait un suivi à domicile pour des soins de peau, l’intervention d’un orthopédiste, l’application de bandages à courte élasticité Comprilan® sur les membres inférieurs et une thérapie décongestive combinée (TDC). L’infirmière du centre local des services communautaires (CLSC), après avoir tenté de réduire l’œdème, s’adressa à Anne-Marie Crépin, thérapeute spécialiste en TDC.

        

Les 23 traitements des deux jambes se sont échelonnés sur une période de plus de sept mois en raison de deux fois par semaine.

     

Au terme de la phase de décongestion, on observa une réduction du volume des pieds de plus de 20%.

Maintien

En préparation pour la thérapie de maintien, une rencontre regroupant les différents intervenants a eu lieu afin d’évaluer en équipe la situation globale du patient afin de lui proposer des solutions de thérapie pour la phase de maintien. Le tout, en respectant ses besoins et son style de vie.

Nathalie Côté, infirmière spécialiste en lymphologie et Nancy Bonneau gestionnaire de territoire chez BSN Medical, ont offert une formation complète sur les produits en lymphologie afin de connaître les différentes options disponibles et de mieux sélectionner le vêtement approprié aux besoins du patient.  Nathalie et Nancy apportent le soutien clinique et technique à la clientèle et s’assurent que tous sont à l’aise avec l’utilisation des produits JOBST®.

     

Naïla Nehmé, l’orthésiste du Laboratoire Orthopédique Actimed a déterminé  le choix de tissus en fonction de la prescription médicale et du degré de lymphoedème à traiter.  L’option du JOBST® FarrowWrap® semblait la meilleure puisque ce produit à courte élasticité permet un port quotidien de jour et de nuit ainsi qu’un ajustement possible au cours de la journée et de la durée de la thérapie. Cela permet donc un meilleur traitement. De plus, ce produit s’installe facilement et offre une compression ferme et confortable. Naïla a également eu recours à un gant de pied JOBST® Elvarex® pour maintenir la compression au niveau des orteils. Comme l’œdème se déplace où il le peut, c’est-à-dire aux extrémités du vêtement compressif, il est primordial d’également contrôler l’œdème à ces endroits afin de ne pas y faire augmenter les circonférences. « Avec l’ajout du gant de pied, nous nous assurons donc de contrôler l’œdème au niveau des orteils également », dit-elle.

Livraison des vêtements et suivi

Une deuxième rencontre pour la livraison des vêtements a eu lieu la semaine suivante.  L’orthésiste, ainsi que l’équipe multidisciplinaire, a fait l’essayage et vérifié que le patient était à l’aise avec ceux-ci.  Tous les intervenants étaient présents afin d’assister le patient, répondre à ses questions et se familiariser avec tous les produits utilisés.

Anne-Marie fait un suivi aux deux semaines à la demande du patient et administre du drainage lymphatique manuel pour éviter une accumulation de fluide dans les jambes, vu que ce dernier est immobile.

Le travail en équipe : une combinaison gagnante !

Le taux de réussite d’une telle pratique est un facteur de succès de la thérapie.  La communication ouverte et l’implication de chaque partie apporte chacune une valeur.  En bout de ligne, le patient est bien soigné et est autant engagé, ce qui mène à une meilleure tolérance et donc, une meilleure adhérence au traitement prescrit.